mardi 21 février 2017

Cent Centimètres Carrés Scolaires


Les petits formats par et pour les enfants c'est tout le mois de Mars à la Galerie du Philosophe !
Cette exposition fait suite à l'exposition hivernale organisée par l'association Rue des Arts, et témoigne de la sensibilité des plus jeunes qui auront pu visiter les Cent Centimètres Carrés et quelques ateliers d'artistes du village.
Merci à Camille Gouvine, volontaire en service civique pour Rue des Arts, d'être intervenue dans certaines classe et d'avoir coordonné les visites.
Merci aussi à Lucas Fouchard, son prédécesseur, pour la réalisation de ce superbe visuel !

Rendez-vous à 16h30 le samedi 4 Mars.

lundi 20 février 2017

Les Cent Centimètres Carrés V c'est fini !


Encore un franc succès cette année pour cette exposition collective mêlant professionnels et amateurs de l'art. Vous avez été encore une fois très nombreux à visiter les Cent Centimètres Carrés cet hivers à la Galerie du Philosophe au Carla-Bayle ! Toute l'équipe de Rue des Arts et les artistes vous en remercient ! Les miniatures vont retrouver leurs auteurs à partir d'aujourd'hui...
Un grand merci aux bénévoles qui nous ont permis d'ouvrir du lundi au dimanche durant toute l'exposition et qui auront été une aide précieuse lors de l'accrochage des quelques deux-mille-cinq-cent petits formats.
Et enfin, bien évidement toutes nos félicitations aux artistes professionnels ou non, qui se sont risqués aux cents petits centimètres carrés de contrainte. La créativité était une fois de plus au rendez-vous avec des œuvres de qualité et une véritable richesse culturelle.
Rendez-vous à la fin de l'année pour le nouvel appel à participation concernant l'hiver 2017/2018 !

vendredi 10 février 2017

Fin des Cent Centimètres Carrés V



Pour célébrer la fin des Cent Centimètres Carrés nous organisons une Auberge Espagnole samedi 18 février 2017. Le principe de cette journée est la mise en commun des différents plats apportés par chaque participant. Nous donnons donc rendez-vous aux personnes intéressées à l'ancienne Mairie de Carla-Bayle, la grande salle carrée de l'école à 12h30. Cette journée sera l'occasion de se rencontrer et d'échanger autour des pratiques artistiques de chacun et chacune.


NB : Les ventes seront clôturées à la fin de la journée. Nous vous demanderons donc de ne pas faire d'échanges. Nous ferons dans les jours suivants les comptes des œuvres et des ventes des 200 artistes.

Vous ne pourrez donc pas récupérer vos œuvres le 18. Mais bien entendu nous reviendrons vers vous dès que vos pièces seront disponibles.

Lien vers notre évènement facebook 

lundi 30 janvier 2017

Rue des Arts se professionnalise un peu plus

L'équipe de Rue des Arts participe aux journées professionnelles organisées par le réseau Air de Midi. Les professionnels et futurs professionnels de l'art contemporain en Occitanie vont se réunir à Toulouse les 1er et 2 février prochains pour échanger sur les différentes pratiques, de la médiation à l'édition en passant par la production et la formation etc...
Pour ceux qui souhaitent visiter notre exposition les Cents Centimètres Carrés au Carla Bayle, la Galerie du Philosophe restera ouverte aussi pendant ces deux journées de 14h à 18h. Nous remercions très chaleureusement nos bénévoles qui se relaient pour nous permettre d'ouvrir chaque semaine du lundi au dimanche.

jeudi 26 janvier 2017

Article La Dépêche du 26 janvier 2017


http://www.ladepeche.fr/article/2017/01/26/2504160-a-l-ecole-des-cent-centimetres-carres.html

À l'école des Cent Centimètres Carrés

Les enfants sont aussi allés visiter d'autres galeries du village./ DDM.
Les enfants sont aussi allés visiter d'autres galeries du village./ DDM.

Lancés dans l'aventure, les enfants des écoles de Saint-Ybars, Le Fossat et Villeneuve sont allés visiter l'exposition des «Cent centimètres carrés» à la galerie du Philosophe, s'enquérir de ce qu'ont fait les grandes personnes et, pourquoi pas, s'en inspirer. Car du 1er au 31 mars, ce sera leur tour d'exposer leurs carrés de 10 cm de côté. C'est ainsi que cette première approche délivre en eux les questions «comment faire, avec quoi et quels moyens ?» Des questions existentielles en tout cas pour la naissance de leurs œuvres. Le regard plutôt émerveillé, ils n'ont jamais rien vu de pareil et ils se sont tous fendus d'une remarque, d'un rire : «Celle-là, elle est rigolote !», s'exclame Enzo, huit ans. Alors que Nina, elle, flashe sur ce qui ressort, c'est-à-dire les tableaux en volume ou en 3 D. Ainsi, tous les élèves aiguisent leur appétit et gambergent sur les techniques, même si ce mot-là est plutôt affaire de spécialistes.
Mais qu'importe la manière pourvu qu'ils aient l'ivresse de la création. On leur fait confiance.
La Dépêche du Midi

lundi 16 janvier 2017

Article La Dépêche du 16 janvier 2017




Les Cent Centimètres Carrés dans les écoles

Camille, épaulée par Valérie, directrice de l'école du Fossat, avec les enfants à l'œuvre./Photo DDM.
Camille, épaulée par Valérie, directrice de l'école du Fossat, avec les enfants à l'œuvre./Photo DDM.
La version jeune de l'exposition phare de l'hiver Les Cent Centimètres Carrés, initiée par Rue des Arts depuis maintenant cinq ans, invite les écoles maternelles et primaires à participer avec la même contrainte, ce format imposé. Pour la deuxième année, les enfants auront donc la possibilité de s'exprimer et de montrer leurs œuvres tout de suite après l'exposition des grands à la galerie du Philosophe. Mais la nouveauté cette année, c'est l'intervention de Camille, actuellement en Service Civique à l'association, dans les classes. C'est d'ailleurs à son initiative qu'elle s'est déplacée à Villeneuve-du-Latou, à Saint-Ybars et au Fossat, rencontrant un peu plus de 200 élèves. Distribuant à chacun des enfants des photocopies noir et blanc d'œuvres choisies par ses soins, Camille laisse ensuite libre cours à l'imagination : « Libre cours, oui, mais dans le format 10 x 10 cm. Ils doivent donc, par tous les moyens, découpage, collage, coloriage, en deux dimensions ou en volume, produire quelque chose ne dépassant pas les limites du petit carré ». Une difficulté que les artistes d'un jour ont à surmonter tant leur besoin d'expression n'a, lui, pas de limites. « C'est aussi un moyen de valoriser la création, de faire connaître l'association Rue des Arts et de les sensibiliser au monde de l'art », précise Camille.

La Dépêche du Midi