vendredi 9 septembre 2016

Le calme avant la tempête

Rue des Arts est en vacances du 14 au 26 septembre.


L'équipe souffle un peu avant d'installer l'exposition de François Pitot - AgNO3, de publier l'appel à projet des Cents Centimètres Carrés V (et scolaires) et de mettre en place un fond documentaire à la bibliothèque du Carla-Bayle.

Rendez-vous le 1er octobre pour le vernissage de l'exposition AgNO3.
Notez que les inscriptions pour les CCC V débuterons le 26 septembre. http://la-rue-des-arts.blogspot.fr/p/blog-page.html
Le fond documentaire sera à la disposition de tous. Vous y trouverez des ouvrages correspondants aux expositions en cours, sur la législation relative aux arts plastiques, sur les différentes ressources ou plateformes, des résidences en France, les documents CIPAC etc...
Retrouvez toutes les informations sur l'exposition et sur l'association Rue des Arts sur le Facebook et sur notre site :
https://www.facebook.com/rue.des.arts/
http://contactruedesarts.wixsite.com/rue-des-arts

Bonne rentrée à tous !





Article La Dépêche du 09/09/2016

http://www.ladepeche.fr/article/2016/09/09/2415038-rue-des-arts-soiree-de-cloture-du-festival.html

Afficher l'image d'origine

Rue des arts : soirée de clôture du festival

Beau succès pour cette soirée de clôture. //Photo DDM
Beau succès pour cette soirée de clôture.
Après un été passé sur les chapeaux de roue, avec les différentes expositions qui ont été un véritable succès auprès des nombreux visiteurs, toute l'équipe de la Rue des arts a invité les artistes, les habitants et les vacanciers à venir partager une dernière soirée autour d'un barbecue. Chacun a amené un plat et c'est une auberge espagnole qui s'est improvisée. Ce fut une soirée très conviviale où tout le monde s'est bien amusé avant de se dire juste un «au revoir» avec la promesse de se retrouver l'été prochain. Si les touristes sont rentrés chez eux, la Rue des arts s'est remise au travail avec la préparation de la prochaine exposition qui aura lieu le 1er octobre, à la galerie du Philosophe, avec François Pitot (AgNO3). À noter dans vos agendas le retour des fameux «Cent Centimètres Carrés» qui reviendront début décembre, pile-poil pour les fêtes de fin d'année.
La Dépêche du Midi

mercredi 7 septembre 2016

Exposition - AgNO₃ - François Pitot

Vernissage le 1er Octobre à 18 h
Galerie du Philosophe
Carla-Bayle - Ariège

   François Pitot laisse surgir la figure entre deux rideaux d'ombre. Par le biais du Collodion humide, un procédé photographique ancien, l'artiste est capable de capter toute d'essence du corps et de son environnement avec un jeu de lumières ténues. À l'occasion de son exposition d'octobre AgNO₃, l'association Rue des Arts vous convie à découvrir son travail ainsi qu'une représentation du dispositif immersif de la photographie classique : la Camera Obscura.
Lucas Fouchard



mardi 6 septembre 2016

Le roi est mort, vive le roi !

Le vaisseau de Rue des Arts vous annonce le départ du bureau de trois de ses membres. 


En effet Jean-Robert Loquillard (trésorier), Fabienne Roux (secrétaire) et Jean-Pierre Pourtier (président) laissent respectivement leurs fonctions à leurs adjoints Faustine Dellery, Michèle Duchêne et Bernard Roy. Les mousses Nicolas Lorieux et Lucas Fouchard s’acquitteront aussi d'une partie des tâches. En quelques années (2, 3 et 5) ils ont permis à l’association de stabiliser son cap et de se professionnaliser un peu plus, les parcours de ces trois figures de proue s’éloignent un peu pour laisser plus de place à leurs projets personnels.
Tout l'équipage leur souhaite bonne continuation, réussite et les remercie pour leur énergie et leur enthousiasme, mais aussi d'avoir créé deux emplois, régularisé la comptabilité et tenu une ligne directrice à notre projet artistique.

Notez à ce propos que Jean-Pierre Pourtier présentera son livre au public à la Maison Pierre Bayle à 18h le samedi 10 septembre.

invitation

Bon vent à vous trois, et bravo pour votre engagement !


lundi 5 septembre 2016

Article La Dépêche 05 / 09 / 2016

http://www.ladepeche.fr/article/2016/09/05/2412159-lucas-fouchard-portraitiste-litteraire-de-bayle.html

Afficher l'image d'origine








Lucas Fouchard portraitiste littéraire de Bayle

Devant le grand portrait pictural de Pierre Bayle, Lucas Fouchard, à l'initiative de l'exposition. Photos M.B.
Devant le grand portrait pictural de Pierre Bayle, Lucas Fouchard, à l'initiative de l'exposition. Photos M.B.


En service civique à la Rue des Arts depuis le 20 avril, Lucas Fouchard a réalisé l'exposition consacrée à Pierre Bayle, cet été.
À peine arrivé, ayant juste pris ses marques et cerné les rudiments de l'association, Lucas, proposait une exposition originale sur la base des œuvres du philosophe.
Une proposition unanimement acceptée tant la pertinence avec le thème du portrait en dissidence collait au festival 2016. «La Rue des Arts voulait un partenariat avec Pierre Bayle et le musée qui lui est consacré, j'ai donc eu l'idée de rassembler un certain nombre de portraits littéraires puisé dans l'immensité de la correspondance de Pierre Bayle», explique-t-il.
Un travail de titan ! Mais Lucas, avec l'aide courtoise de Philippe de Robert, un spécialiste, et de la maison Pierre Bayle, s'y est collé, passant des heures au centre de documentation et d'échanges (CEDRE). Il a épluchant les quelque 2 000 pages en moins d'un mois, s'accordant la liberté d'un choix subjectif : «Il a fallu décoder et isoler l'œuvre qui est, il faut le dire, plutôt ardue, pour montrer quelque chose d'accessible et de didactique, sélectionner les textes et les comparer, en respectant bien sûr, sa pensée, sa modestie.»
Il a développé trois axes : la famille de Bayle, les politiques de son époque et les hommes de culture et de lettres. L'exposition, sise à l'espace des Coucarils, nouvel endroit dédié à l'art contemporain, mettait d'entrée le visiteur en situation avec un collage géant de l'illustre personnage réalisé par Matthieu Fappani, un autre artiste qui partageait cet espace.
Puis, comme des œuvres picturales, les portraits écrits s'enchaînaient, soigneusement présentés. Michèle Duchêne s'est occupée de la mise en page et du graphisme, Jean-Robert Loquillard des tirages et de l'encadrement.
Après un bac L, Lucas, 23 ans natif de l'Adour, qui s'est tourné vers la littérature, a un penchant très net pour le monde de l'art. Il espère transformer ses premiers pas par un doctorat en histoire de l'art.
La Dépêche du Midi

Photos de la fête de clôture (02 / 09 / 2016)

L'équipe de Rue des Arts est heureuse d'avoir pu partager cette soirée avec les acteurs du Carla-Bayle et remercie les artistes, bénévoles, riverains, commerçants, visiteurs, la Mairie et les associations d'avoir su animer le village durant la saison estivale.
La soirée s'est déroulée autour d'une grillade espagnole en musique, avec vue sur le lac et les Pyrénées. Ci-après quelques photos, floues pour le respect des identités de chacun.

La saison estival est finie, mais Rue des Arts est active toute l'année ! Prochaine exposition le 1er Octobre à la Galerie du Philosophe (François Pitot - AgNO₃), suivie de près par les fameux Cent Centimètres Carrés début décembre !





mardi 30 août 2016

Article La Dépêche - Dimanche 28 Août 2016

http://www.ladepeche.fr/article/2016/08/28/2407843-festival-arts-plastiques-poursuit-jusqu-31-aout.html

  Afficher l'image d'origine




Le festival d'arts plastiques se poursuit jusqu'au 31 août
Le festival d'arts plastiques se poursuit jusqu'au 31 août
Le festival d'arts plastiques se poursuit jusqu'au 31 août
Comme beaucoup de villages du secteur, le Carla-Bayle voit dans les années 1960-1970 sa population baisser dramatiquement. C'est vers le début des années 1990 que l'actuel maire, Jean-Luc Couret et sa municipalité font un pari pour le moins… atypique : tout miser sur l'art. Aujourd'hui, ce pari un peu fou est en passe d'être gagné. La belle bastide médiévale compte aujourd'hui une vingtaine de galeries privées où exposent plus de quarante d'artistes. Les effectifs d'habitants atteignent aujourd'hui 777 personnes, et le «Carla» a retrouvé son charme méridional.

Cinq installations à visiter

Une autre initiative a également vu le jour, sous la forme d'un festival d'arts plastiques, qui fête cette année son 22e anniversaire. Sous l'égide de l'association «Rue des arts», on peut encore profiter des cinq installations mises en place en différents lieux de la commune. Nicolas Lorieux, administrateur culturel de l'association, explique : «Si la démarche initiale était de permettre à des créateurs '''d'échapper'' au foisonnant monde de l'art contemporain de la ville rose, et d'attirer un public de passionnés potentiellement acheteurs, l'objectif associatif est aujourd'hui de promouvoir l'art contemporain en milieu rural».
Cette année, le festival d'arts plastiques s'est donné pour thème «Le Portrait en dissidence». Il reste aux amateurs jusqu'à mercredi pour visiter les quatre espaces investis pour l'occasion. Et découvrir au passage le nouvel «Espace culturel des Coucarils» et son ossature interne pour le moins surprenante.
À la «Galerie des Philosophes», place de L'Europe, on découvrira les portraits grand format du peintre Michel Cure. Au «Carré d'art», place aux visages (non moins géants) noirs et blancs du photographe Francisco Artigas. «L'Espace culturel des Coucarils», mis en service en septembre, abrite quant à lui deux expositions : au rez-de-chaussée, une rétrospective des textes du philosophe Pierre Bayle, natif du village. Une grande fresque murale, réalisée par Matthieu Fappani. Lequel Mathieu Fappani expose, lui, à l'étage ses infographies inclassables.
Dernier lieu à découvrir, la «Cavité du Cruzet», où sont mises en scène un ensemble de pièces (sculptures et toiles) de Pierre-Louis Boudra et Wahab Oyebode, prêtés par l'association Gepetto. À l'exception de ce dernier, des médiateurs sont à la disposition de visiteurs pour commenter le travail des artistes.

4 500 visiteurs d'ici la fin du festival

«On peut parler de réussite, notamment grâce à l'accompagnement des médiateurs, analyse Nicolas Lorieux. D'ici la fin du festival, nous devrions les 4 500 visiteurs».
Enfin, n'oublions pas les multiples lieux d'expositions privées que regroupe le Carla-Bayle. Parmi les peintres, sculpteurs, fondeurs, céramistes, l'art brut ou naïf, chacun y trouvera son compte. La fête de clôture du Festival d'été aura lieu le 2 septembre aux alentours de 19 h 30.
Au programme, de la musique, une grande tablée et une grillade espagnole. Artistes, riverains et vacanciers sont invités à apporter viandes, plats et bouteilles.
Visites du mardi au dimanche de 14 heures à 19 heures. 05 67 44 18 01
Nicolas Mahey