lundi 25 avril 2016

Loreto Corvalàn, sa vie en peinture (La Dépêche, 23.04.2016)

Loreto Corvalàn avec Jean-Pierre Pourtier, président de Rue des Arts./Photo DDM.
Loreto Corvalàn avec Jean-Pierre Pourtier, président de Rue des Arts./Photo DDM.

La Rue des Arts accueille, à la galerie du Philosophe, une exposition de peinture, «La maison brûle», de l'artiste chilienne Loreto Corvalàn. Une série de toiles évoquant l'abandon contraint de sa maison et le drame qu'il occasionne. Encore aujourd'hui, dans leur exil, trop nombreux sont ceux qui doivent tout quitter, les murs et les rêves, les souvenirs et les meubles. Ces œuvres ne sont pas nées du hasard car Loreto Corvalàn, qui a fui son pays, le Chili, sous la pression de Pinochet, il y a une trentaine d'années, a vécu ce drame. Après des études de géographie au Chili, elle se dirige, une fois arrivée en France, vers l'art et obtient, en 1991, le diplôme national d'expression plastique à l'école des beaux-arts de Toulouse. Sa première passion, l'illustration, transparaît nettement dans ses tableaux en noir et blanc. «J'ai laissé tomber la couleur et je travaille maintenant plus dans la concentration et le contraste.» Ce qui colle parfaitement au sujet.
Vivant en Normandie, elle s'est rendue plusieurs fois dans la «jungle» de Calais et, à travers des associations d'accueil de migrants, a lié des contacts avec ceux qui y vivent. Une cause, une de plus, qui l'a poussée a s'exprimer sur le sujet.
Lors du vernissage de l'exposition, Jean-Pierre Pourtier, président de Rue des Arts, louait l'artiste : «Magnifique travail rempli de sens, d'interrogation. Mais quel sens peut se soumettre à nos regards où se suspend la légèreté du signe, où nos mots restent dessaisis par le regard, où notre parole ne devient qu'une parole muette, figée à une attention, sans pouvoir émettre un son. Il me semble que Loreto montre une vision du monde investie de signes pour y effacer de la mémoire les traces d'une souffrance dont nous ne pouvons recevoir que des particules traces, tant l'inimaginable, qui en construit le sens, la rend intenable (…)» Très touchée par les mots du président, Loreto explique sa démarche d'avoir voulu rendre hommage à tous ceux qui quittent leur maison.
En marge de l'exposition, la projection d'une vidéo sur la «jungle» de Calais, réalisée par Ariane Doublet, cinéaste normande mais pas inconnue en Ariège puisqu'elle est venue présenter son travail lors des Journées ciné-rencontre, en 2014, au Fossat.
Expo jusqu'au 29 mai, tous les jours, de 14 heures à 18 heures.
La Dépêche du Midi

mercredi 13 avril 2016

Article paru dans "La Dépêche" suite à notre assemblée générale

La Rue des arts : «Cibler une certaine catégorie d'artistes»

Une assemblée générale riche en débat jusque tard dans la soirée./Photo DDM.

Pour une organisation très carrée, la salle ronde se prêtait bien à l'exercice de l'assemblée générale de l'association Rue des arts. Une quarantaine de membres s'étaient déplacés dont certains avec plus d'une vingtaine de pouvoirs dûment tamponnés. Il est vrai que depuis quelques années l'association s'est structurée avec la rigueur absolument nécessaire pour la bonne organisation de chaque événement. Et il n'en manque pas. Le bilan d'activité bien garni revenait ainsi sur une année passée avec notamment les Cent centimètres carrés, dont l'acronyme CCC est entré dans le langage courant, la Rand'artdonnée à la résidence hôtelière, l'exposition de printemps, l'inauguration de la peinture murale de Shaka et le festival de l'été Contresens-Dissidence-Tolérance.
Du côté des sous, Jean-Robert Loquillard, qui a pris dans son viseur la maîtrise des chiffres, montre un solde positif dans des colonnes soigneusement tracées. Et c'est à Jean-Pierre Pourtier, président de l'association, que revenaient les commentaires sur l'année passée et de formuler les remerciements adressés aux uns et aux autres, institutions et surtout aux bénévoles. «Cela ne va pas toujours de soi mais sans le bénévolat rien ne serait possible.»

Un emploi créé en CDI

Il a également annoncé le CDI signé avec Nicolas Lorieux qui a fait ses preuves lors du service civique effectué auparavant. Une embauche qui en plus d'être bien accueillie par les adhérents soulagera les bénévoles les plus actifs.
Et poursuivant : «Je tiens à repréciser l'axe qui détermine notre orientation, notre démarche qui se trouve être indépendante des ateliers-galeries, qui donne de la cohérence au village en apportant du tourisme profitable à tous. Notre orientation est avant tout culturelle et se veut être une certaine représentation des arts plastiques. Nous voulons cibler une catégorie d'artistes qui aborde les notions de contresens en référence aux artistes conventionnels. Il s'agit pour nous de dénicher ceux qui ont inscrit leur expression dans une démarche substituant leur histoire de vie à l'histoire de l'art.» L'exposition actuelle de Loreto Corvalàn en est d'ailleurs un parfait exemple. Mais l'année 2015 a été particulièrement exceptionnelle grâce à la collaboration avec le Fonds régionaux d'art contemporain (Frac) de Toulouse. Le but de Rue des arts est maintenant d'être reconnue comme axe clé en Ariège. «Nous devons œuvrer pour vivre en art toute l'année», terminait Jean-Pierre Pourtier.

lundi 11 avril 2016

Vernissage La Maison Brûle - Loreto Corvalàn

9 avril : Vernissage de l'exposition de peinture de l'artiste Loreto Corvalàn
 • 4 avril au 29 Mai 2016 // Galerie du Philosophe Carla-Bayle – Ariège

Quelques photos de la salle, du discours. Merci à tous pour votre présence et votre aide.








mardi 5 avril 2016

Assemblée Générale - 8 avril 2016

L'association Rue des Arts vous convie à l'Assemblée Générale annuelle qui aura lieu le : Vendredi 8 avril à 19h
à la Salle ronde, Place de l'Europe au Carla-Bayle (à côté de la Mairie).
Ordre du jour prévu :

- Présentation du rapport d'activité depuis la dernière assemblée (10/04/2015).
- Présentation du bilan moral, du bilan financier et du bilan d'activité.
- Présentation de la programmation 2016
- Questions diverses.
- Élection du Comité d'Association pour l'année 2016

Pour participer à l'Assemblée Générale, vous devez être à jour de votre cotisation.
Si ce n'est pas le cas et que vous désirez adhérer de nouveau, veuillez nous adresser votre règlement avant l'assemblée générale. Sachez qu’indépendamment des ouvertures de l'exposition au public, il y a un permanent du lundi au vendredi de 10 h à 18 h. http://contactruedesarts.wix.com/rue-des-arts#!soutien/c1ou

Il est possible de consulter les compte-rendus des réunions du CA au siège de l'association à la Galerie du Philosophe de 14h à 18h, du lundi au vendredi.
Nous vous rappelons qu'en cas d'empêchement, vous pouvez vous faire représenter par un autre membre de l'association muni d'un pouvoir régulier (en pièce jointe) dûment rempli et signé.

Cette Assemblée Générale sera précédée du pot de l'amitié.

Au plaisir de vous revoir.